Négociations salariales : 5 étapes pour obtenir le meilleur salaire


Votre entretien s’est bien passé ? Êtes-vous en position de force pour négocier votre salaire ? Pour de nombreux futurs salariés, négocier sa rémunération est un exercice délicat et beaucoup ne savent pas comment aborder cet phase essentielle de l’entretien. Voici nos conseils pour vous aider à décrocher le meilleur salaire.

negocier son salaire
  1. Que valez-vous ?

    Premièrement, vous devez déterminer votre valeur sur le marché du travail, en prenant en compte votre niveau d’éducation, votre expérience, votre âge, vos compétences ainsi que la situation actuelle du marché du travail.

    Comparez votre salaire avec d’autre personnes ayant une expérience professionnelle similaire. Ces informations sont disponibles sur internet.

  2. Définissez vos exigences de salaire.

    Déterminez le salaire que vous souhaitez obtenir pendant cette négociation. Sans préparation, une négociation est vouée à l’échec. Définissez le salaire minimum que vous êtes susceptibles d’accepter tout en restant réaliste. En plus de votre salaire à proprement parler, pensez aussi aux conditions de travails et aux différents avantages supplémentaires, tels que le nombre de semaines de congés payés, le matériel fourni ou les formations proposées.

  3. Préparez votre stratégie de négociation

    Préparez une stratégie de négociation que vous pourrez suivre et adapter au style de négociation de l’employeur. Faites en sorte que vos arguments soient conformes aux objectifs et aux intérêts de l’employeur.

    Laisser l’employeur faire la première offre vous permet d’avoir un bon ordre d’idée de ce que vous pouvez exiger. Ainsi, vous ne risquez pas de sous-estimer votre salaire.

  4. Osez négocier :

    Rendez-vous à l’entretien avec de solides arguments que vous aurez développé en amont. Cela montrera à l’employeur que vous avez bien préparé l’entretien et que vous maîtrisez bien votre sujet. Veillez également à ne pas dévoiler votre stratégie trop rapidement : en utilisant tous vos arguments d’emblée, vous risqueriez de perdre en poids dans les négociations. Ne vous laissez pas déstabiliser et préparez les réponses aux objections qui sont susceptibles d’être opposées à votre argumentaire bien huilé.

    Si la négociation est dans l’impasse, soyez créatif ! Proposez que votre augmentation soit reportée de six mois ou orientez la négociation vers d’autres aspects comme les congés, par exemple.

  5. Relisez attentivement votre contrat avant de le signer

    Si les deux parties parviennent à un accord, le contrat devra être signé sur papier. Veillez à bien lire l’ensemble du contrat (sans négliger les conditions de travail proposées) avant de le signer.